Effondrement de la biodiversité en Suisse

Entre deux articles sur la “finance durable” et la transformation de la Chine en “écocivilisation” sous la pression bienveillante d’un ex-membre du WWF (ne riez pas), Le Temps explique que le Conseil fédéral n’a absolument rien fait pour concrétiser les objectifs de protection de la biodiversité qu’il avait lui-même signé en 1992. C’est vraiment dommage car la date prévue pour remplir ces objectifs était 2020. Pendant ce temps, les milieux naturels suisses sont sous pression: les prairies sèches et les hauts-marais régressent “à la fois en superficie et en qualité” et 36% des espèces de plantes, d’animaux et de champignons étudiées par l’OFEV sont considérées comme menacées, proportion bien plus importante que dans la plupart des pays de l’UE”. La journaliste conclut: “Si le réchauffement climatique est aujourd’hui largement médiatisé, ce n’est pas encore le cas de l’extinction des espèces”. Que fait Bertrand Piccard ?

Robots vs. hérissons

La cybernétique est une arme de destruction massive – environnementale et sociale. À celles et ceux qui suggèrent que notre salut viendra du développement d’un « capitalisme vert intelligent », nous proposons la lecture de l’article du Matin au sujet des attaques de robot-tondeuses sur les hérissons du coin, ainsi que cet article de Business Insider sur les robots qui licencient les travailleur-euse-s développé par Amazon.