Les néo-nazis qui s’organisent

Le 20 Minutes traduit et adapte de manière trompeuse une enquête du SonntagsBlick qui parle d’un groupe de 14 personnes qui s’est organisé sur Facebook ces derniers mois (suite à la tuerie suprémaciste blanche de Christchurch) pour fonder en Suisse une cellule terroriste néo-nazie semblable au NSU. D’abord actifs, sur Facebook, les membres du groupe se sont réorientés vers Telegram après le vendredi 13 avril, suite à une rencontre IRL. C’est là que l’enquête du Blick s’arrête. L’article, lui, se conclut par les lamentations des services de renseignement suisses au sujet de leur manque de moyen légaux d’espionnage. Le site Barrikade révèle quant à lui l’identité des principaux protagonistes de cette histoire.