Les archives de Grisélidis Réal

Une bonne nouvelle: les archives de Grisélidis Réal sont à présent accessibles à l’Aspasie aux Pâquis. C’était le souhait de la militante pour les droits des travailleuses du sexe, qui avait de son vivant le projet de créer un centre de documentation sur la prostitution. À sa mort en 2005, l’archive est séparées en deux : le fond artistique et personnel part aux Archives littéraires suisses à Berne, et Genève conserve toutes les archives militantes, qui contiennent plus de 100’000 documents. Outre son engagement auprès des travailleuses du sexe, Réal a rassemblé du matériel sur les luttes anti-carcérales et sur l’antipsychiatrie.

Dans la TDG aujourd’hui également, on apprend que le travail de tri nécessaire pour rendre les archives consultables a été freiné par le Conseil d’Etat, qui en 2009 s’est opposé sans donner de motif au financement que la Loterie Romande s’apprêtait à octroyer et a ralenti ainsi le projet de dix ans!

Les Fakes News ont une histoire

Selon la BBC, entre 1948 et 1977, l’Information Research Department – unité de propagande du Foreign Office britannique créait des fausses informations qu’elle diffusait auprès de journalistes influents et d’agences de presse, en particulier pendant la Guerre froide. Ses archives sont ouvertes depuis le début de l’année comme le rapporte cet article.