Procès de combattants contre l’EI : un acquittement

Après la condamnation de Johan Cosar, Tessinois créateur d’une milice chrétienne qui luttait contre Daech en Syrie, c’est au tour de l’Yverdonnois Sadik Zawity d’être jugé par l’armée suisse pour avoir servi militairement une puissance étrangère. Cette fois-ci, cet homme originaire d’Irak, participant à l’effort de guerre peshmerga dans les opérations contre l’EI entre 2014 et 2016 a été acquitté par la justice militaire suisse car celle-ci n’a pas réussi à « déterminer la nature exacte de son travail » lors de cette période.

Les Fakes News ont une histoire

Selon la BBC, entre 1948 et 1977, l’Information Research Department – unité de propagande du Foreign Office britannique créait des fausses informations qu’elle diffusait auprès de journalistes influents et d’agences de presse, en particulier pendant la Guerre froide. Ses archives sont ouvertes depuis le début de l’année comme le rapporte cet article.

Odeur de casseur…

Au détour d’un article du Parisien du 18 mars 2019, nous découvrons les « Produits de marquage codés », des additifs chimique présents dans les gaz ou l’eau des canons et qui restent présents sur la peau et les vêtements des manifestant.e.s – un supposé « ADN du casseur » qui doit faire baver bien des criminologues.

À ce sujet, le quotidien Libération avait d’ailleurs publié un dossier sur l’attirail répressif français en décembre 2018.

Les deux faces de l’oseille suisse

Le Washington Post dans son édition du 15 mars 2019 consacre deux articles à des produits iconiques de la gastronomie helvétique (probablement soutenu par la promotion économique du DFAE): le vin blanc et le cube Maggi. Là, on retrouve les 2 faces de la médaille qui fonde le capitalisme suisse : d’un côté le prestige et la qualité (emmental vieilli au hip-hop, montres de luxe, thé des Alpes) et de l’autre des produits de destruction et d’acculturation massive, fleurons d’un colonialisme économique à la longue tradition (armes de précision, lait en poudre, bouillons frelatés).