Les deux faces de l’oseille suisse

Le Washington Post dans son édition du 15 mars 2019 consacre deux articles à des produits iconiques de la gastronomie helvétique (probablement soutenu par la promotion économique du DFAE): le vin blanc et le cube Maggi. Là, on retrouve les 2 faces de la médaille qui fonde le capitalisme suisse : d’un côté le prestige et la qualité (emmental vieilli au hip-hop, montres de luxe, thé des Alpes) et de l’autre des produits de destruction et d’acculturation massive, fleurons d’un colonialisme économique à la longue tradition (armes de précision, lait en poudre, bouillons frelatés).