Un agresseur sexuel ambassadeur du fusil d’assaut

Dans le Nouvelliste du 18 mars 2019, on en apprend plus sur les zinzins de la gâchette locaux. Aux côtés d’une « chasseresse », le lobby pro-armes valaisan a choisi un ambassadeur de charme pour la campagne du référendum contre la nouvelle loi sur les armes en la personne de Yannick Buttet. Cet élu PDC valaisan s’était fait connaître en 2017 pour ses « pulsions sexuelles incontrôlées » (selon les médias d’alors) qui l’avaient notamment poussées à harceler une femme jusque dans le jardin de son domicile. Un épisode que le Nouvelliste se garde bien de rappeler ici.

Les deux faces de l’oseille suisse

Le Washington Post dans son édition du 15 mars 2019 consacre deux articles à des produits iconiques de la gastronomie helvétique (probablement soutenu par la promotion économique du DFAE): le vin blanc et le cube Maggi. Là, on retrouve les 2 faces de la médaille qui fonde le capitalisme suisse : d’un côté le prestige et la qualité (emmental vieilli au hip-hop, montres de luxe, thé des Alpes) et de l’autre des produits de destruction et d’acculturation massive, fleurons d’un colonialisme économique à la longue tradition (armes de précision, lait en poudre, bouillons frelatés).